La Boucherie Éthique taille dans l’os les idées reçues

Le reportage évènement des Parasites

45

Et si on prélevait la viande sur des animaux sans souffrance plutôt que de les tuer ? C’est à partir de ce postulat (absurde) que le groupe de Youtubeurs Les Parasites a construit son documentaire, La Boucherie Éthique.

Le Pitch de La Boucherie Éthique

Prélever sans souffrance de la viande sur un animal puis remplacer la partie retirée par une prothèse. Permettre à l’animal de poursuivre sa vie au grand air. Tel est le contrat qu’instaure Daniel un boucher révolté par les méthodes d’abatages massives avec les animaux.

Cette idée n’est-elle pas géniale ? Les amateurs de « bonne bouffe » peuvent s’adonner à la dégustation de leurs viandes favorites tout en gardant bonne conscience.

SI vous pensez à une mauvaise blague rassurez-vous, le reportage tente de nous questionner sur notre rapport à la consommation de viande.

Les Parasites alertes sans moraliser

Le reportage ne culpabilise pas les omnivores et n’entre pas dans un discours dogmatique ce qui est plaisant. Au contraire il invite chacun à faire un examen de conscience.

Le reportage s’appuie habilement sur des thématiques chère aux de défenseurs de la cause animale pour faire la promotion de ce nouveau type de consommation. On fait intervenir des concepts comme l’arrêt de la souffrance animale, l’antispécisme pour donner une image positive à cette nouvelle pratique.

Mais au cas où vous n’auriez pas détecté la supercherie au bout de 15 premières minutes. Le reportage développe les problèmes qu’aurait une telle pratique. Surpopulation d’animaux, occupation massive des terres agricoles, pollution … Si le concept arrive à vous séduire au début, rassurez-vous. Le prélèvement n’est définitivement pas la bonne solution.

Mieux vaut prévenir que guérir les dérives de La Boucherie Éthique.

Autre problème soulevée, celui de la hiérarchie entre les espèces d’animaux consommés. Si l’on se débarrasse de la mort et de la souffrance, pourquoi ne pas consommer des espèces menacée dans le but de les préserver ? Ainsi l’on pourrait trouver dauphin, éléphant ou lion dans nos assiettes.

Et pourquoi pas tant qu’on y est manger une côtelette de notre animal de compagnie pour ne faire qu’un avec lui ?

Ainsi l’on peut voir la Youtubeuse Marion Seclin témoigner de la consommation de la patte arrière de son chien. Ou encore Greg Guillotin de la chaine Nou réaliser un pranque dans lequelle une mère de famille vient extraire des côtes de son toutou.

Par ailleurs le reportage des parasites montre non sans cynisme une dérive bien plus cruelle du prélèvement. Si l’on est contre le spécisme, que l’on considère que toutes les espèces animales sont sur le même pied d’égalité. Pourquoi ne pas consommer de la viande humaine ? À la rue, vendait un bras contre un belle somme d’argent.

Le reportage nous questionne, il utilise brillamment de belles mécaniques de communication pour rendre le prélèvement sympathique. Le jeu des comédiens est parfait et la réalisation aux petits oignons. Nul doute que ce reportage restera un support de communication pour tous les défenseurs de la cause animale.

Quelque-soit votre régime alimentaire, foncez regarder ce reportage et laissez votre avis en commentaire !

La source Les Parasites

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un avis

Votre adresse email ne sera pas publiée.